Les dragons blancs, qui restent les plus petits et bestiaux, ainsi que les moins intelligents des dragons véritables, affectionnent les climats les plus froids, en particulier les régions polaires, mais aussi les montagnes d'extrême altitude, surtout l'hiver. Les dragons blancs montagnards entrent parfois en conflit avec les dragons rouges des parages, mais les premiers ne sont pas assez stupides pour aller défier les puissants cracheurs de feu. Les dragons rouges considèrent d'ailleurs les blancs comme des adversaires sans valeur et se contentent de laisser ces derniers déguerpir à leur passage pour mieux se faire oublier. Leurs antres sont généralement des cavernes de glace ou de profondes salles souterraines s'ouvrant à l'abri des rayons du soleil. Ceux qui vivent dans un donjon préfèrent les zones les plus fraîches et rôdent souvent près de l'eau, oú ils se cachent et chassent.

L'intense férocité résolue du prédateur transparaît sur la face du dragon blanc. Sa tête est bien profilée, avec un petit bec tranchant au bout du museau et un menton en pointe. Une crête soutenue par un simple piquant recourbé en arrière se dresse sur son crâne. Les pommettes sont écailleuses, les fanons recouverts d'épines et la gueule, même fermée, laisse apparaître quelques dents. Vu de dessous, le dragon présente un cou trapu et une tête sans détail marquant. Les ailes paraissent émoussées à leur extrémité. Le bord de fuite présente une teinte rose ou bleue et sa membrane se rattache au corps au niveau des membres postérieurs, environ à mi-cuisse. Les écailles d'un dragonnet blanc brillent d'un blanc immaculé. Au fil des années, cet éclat disparaît, au point que, quand le dragon est très vieux, des écailles grises et bleu pâle sont venues se mêler aux blanches.

Le dragon blanc ne consomme que de la nourriture congelée. En général, il s'agit de créatures tuées par son souffle, dont la dépouille est encore aussi froide que rigide. Ses autres victimes sont conservées ensevelies dans des congères à proximité de son antre (parfois dedans), jusqu'à ce qu'elles aient atteint la bonne température. La présence d'un tel garde-manger trahit souvent celle d'un dragon blanc dans les parages. Les dragons blancs adorent l'éclat et le miroitement froid de la glace et restent friands de richesses présentant ces mêmes qualités, comme les diamants. Ils rejettent avec mépris la compagnie de leurs congénères, à l'exception des membres du sexe opposé. Les dragons blancs raffolent des plaisirs de la chair et ne s'accouplent souvent que pour le plaisir. Ils prennent rarement soin de leurs œufs, mais les pondent souvent à proximité de leur antre oú l'un des parents (parfois les deux) laisse grandir la progéniture. Les rejetons sont censés se débrouiller seuls, mais ils bénéficient d'une certaine protection et éducation que leur apporte la proximité des parents. Considérer les dragons blancs comme stupides serait une erreur. Les plus vieux d'entre eux sont au moins aussi intelligents que des humains, et les plus jeunes sont bien plus futés que des prédateurs animaux. Bien que peu prévoyants, les dragons blancs s'avèrent particulièrement inventifs dans la manière de chasser ou de défendre leur antre et leur territoire. Ils connaissent les meilleurs coins de chasse à l'affût à des kilomètres de rayon de leur demeure et sont suffisamment malins pour choisir favorablement leurs cibles et concentrer leurs attaques sur le même adversaire jusqu'à ce qu'il tombe, avant de passer au suivant. Ils préfèrent les attaques surprises dans lesquelles ils s'abattent depuis les cieux oú jaillissent des eaux, de la neige ou de la glace. Ils libèrent alors leur souffle de givre, avant de tenter de neutraliser un de leurs adversaires dans la foulée. Bien qu'ils ne représentent pas des monstres d'intellect, les dragons blancs sont dotés d'une bonne mémoire, en particulier pour tout ce qui concerne les événements dont ils ont été directement témoins ou acteurs. Ils se souviennent du moindre affront et de chaque défaite essuyés, et l'on sait qu'ils ont l'habitude d'exercer un jour ou l'autre des représailles regrettables contre tout être ou groupe qui a pu les blesser dans leur orgueil.

Voici quelques illustrations de dragons blancs :























Copyright © Dragon-Céleste 2008 - 2017 | Design by Design-Graph